Traductions de cette page?:

Outils pour utilisateurs

Outils du site


fr:guide:implementation:security

Sécurité & assurances

Il vous faudra veiller dès la phase de conception du Voyage à ce que le cadre soit sécurisé pendant tout leur séjour. Anticipation et organisation seront vos principaux atouts, en sachant que vous ne pourrez bien évidemment pas tout prévoir. Votre rôle sera de vous donner les moyens de pouvoir réagir efficacement dans n’importe quelle situation. Voici quelques conseils pour y parvenir :

En amont du Voyage

Recueillir des informations précises

Pour prétendre offrir un cadre adapté à vos participants, vous devez les connaître : dès leur arrivée dans le projet, renseignez-vous sur leur état de santé, leur régime alimentaire, leurs allergies et tout autre particularité qui aura un effet sur leur confort durant le voyage.

Rappelez-leur de prendre leurs dispositions avant de partir, que votre organisation ne pourra pas couvrir leurs frais de santé et ne pourra pas être tenue pour responsable de dommages survenus pendant le Voyage. Assurez-vous que chacun d’entre-eux dispose d’une assurance maladie et accompagnez les dans les démarches nécessaires pour obtenir une Carte Européenne d’Assurance Maladie  (http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=559). Selon les usages en cours dans votre pays, vous pourriez aussi les encourager à contracter une assurance responsabilité civile pour couvrir les éventuels dommages matériels dont ils se rendraient responsables.

Informer vos partenaires

En tant qu’organisme d’envoi, il sera de votre responsabilité de fournir à l’organisation d’accueil toute information susceptible d’affecter le projet ou de nécessiter un suivi spécifique de la part de l’équipe d’organisation pendant son déroulement.

Décrivez précisément l’état de santé du participant, même si cela vous semble être une information confidentielle. Il est crucial que votre partenaire accède à ces informations pour qu’il puisse adapter si besoin les conditions de vie et les ateliers proposés pendant le séjour.

Analyser et sécuriser les lieux

En tant qu’organisation d’accueil, vous devez déterminer quels risques peuvent comporter les lieux que vous avez choisi pour accueillir le Voyage et mettre en place des solutions pour garantir la sécurité des participants à tout moment.

Prenez le temps de considérer un à un chaque foyer de risque : réfléchissez aux différentes conditions météorologiques auxquelles vous pourriez faire face pendant le Voyage et imaginez plusieurs scénarios en tenant compte des aléas. Soyez pragmatiques : Quels sont les accidents et les problèmes les plus susceptibles de se produire ? Que pouvez-vous mettre en place pour les prévenir, comment réagirez-vous s’ils venaient à se produire malgré tout ?

Faites une liste des différents problèmes envisageables et essayez de trouver une solution satisfaisante à chacun d’eux :

  • Le lieu dispose-t-il d’un espace couvert en cas de pluie ou de tempête ? En cas de grosse chaleur, y a-t-il suffisamment d’espaces ombragés ?
  • Y a-t-il des arrêtés préfectoraux concernant les risques d’incendie dans votre région ? Disposez-vous d’un extincteur et d’un point d’eau à proximité du feu de camp et de l’espace cuisine ?
  • L’arrangement de certains espaces (cuisine, atelier) permet-il à chacun-e de disposer de suffisamment d’espace pour utiliser des outils en toute sécurité ?
  • Y a-t-il un hôpital ou une clinique qui soit raisonnablement proche du lieu d’accueil en cas de blessure ou de maladie ?

En fonction de vos réponses, procurez-vous l’équipement nécessaire, constituez une liste de contacts médicaux à solliciter en cas de problème et établissez des règles de sécurité à présenter aux participants dès le premier jour du Voyage.

Choisir des équipements fiables, contracter et gérer les assurances

Pendant le Voyage, vous devrez gérer des outils, des véhicules, du matériel de cuisine, des tentes, des abris divers, etc. Avant de partir, vous devez vous assurer :

  • que chacun de ces équipements est sûr et fonctionne correctement ;
  • que vous disposez des assurances requises en cas d’incident.

Ne soyez pas chiche : en matière de sécurité, les économies de bout de chandelle n'ont pas droit de cité. Prenez le temps de vous renseignez-vous sur les risques possibles et de les analyser, veillez à ce que tous vos véhicules soient assurés et évitez les outils premier prix (généralement moins durables et potentiellement plus dangereux car fragile ou moins performants).

Composer une trousse de premiers secours et évaluer les compétences de votre équipe

Même avec toutes les précautions du monde, des accidents peuvent se produire. Prenez les devants :

  • préparez une Trousse de Secours ;
  • assurez-vous d’avoir dans votre équipe une personne détentrice d’un Certificat d’Aptitude aux premiers Secours qui accepte d’être responsable de la trousse de premiers secours et prête à superviser les soins en cas d’accident ;
  • ayez toujours un véhicule disponible pour être prêt en cas d’urgence (amener un participant blessé ou malade à l’hôpital le plus proche…)

D'après notre expérience, la Trousse de premiers secours devrait contenir a minima:

  • des gants en latex jetables
  • des compresses de gaze stériles de différentes tailles
  • du ruban adhésif
  • une boîte de pansements autocollants
  • un rouleau de bande de gaze
  • une atelle
  • des ciseaux
  • deux pinces à épiler, dont une spéciale échardes
  • un kit “tire-tic”
  • une solution antiseptique
  • des épingles à nourrice
  • des compresses froides instantanées
  • un thermomètre
  • une boîte d'aspirine
  • un anti-douleur (type paracétamol)
  • une pommade pour les écorchures et les bleus (calendula, arnica)
  • une émulsion anti-brûlure (type biafine)
  • de l’aloé vera (pour les coups de soleil)
  • une lampe torche et des piles de rechange
  • une couverture de survie
  • une couverture chaude (en laine ou en matière synthétique)

Gardez également à l'esprit que voyager ou changer d’alimentation et d’habitudes de vie peut provoquer des problèmes digestifs chez les participants. Nous vous suggérons de ce fait d’emmener quelques anti diarrhéiques et des laxatifs naturels (graines de lin, pruneaux séchés, tisanes de mauve, de séné ou d'althea) afin que les participant puissent retrouver rapidement leur équilibre intestinal et leur confort de vie.

Pendant le Voyage

Etablir des règles de fonctionnement et un règlement intérieur

Au début du Voyage :

  • faites le tour du camp en expliquant comment utiliser chaque équipement et que faire un cas de panne ou de casse ;
  • assurez-vous que chaque participant sache ou trouver la Trousse de Secours et la/les personne(s) qui en sont responsables (plusieurs personnes de préférence) ;
  • mettez-vous d’accord sur une procédure à suivre en cas d’accident avec les participants (quand réagir, à qui demander de l’aide, etc.) ;
  • affichez la liste des règles de sécurité de façon bien visible dans l’un des espaces communs ;
  • demandez à chacun de veillez à la sécurité des espaces communs pour que chacun-e puisse en profiter tranquillement et éviter les accidents.

Tout au long du Voyage, assurez-vous que ces règles sont bien appliquées. Soyez particulièrement attentifs à l’hygiène dans les espaces communs. La cuisine, la réserve de nourriture, les douches et les toilettes doivent toujours être rangées et propres. Un camp propre et ordonné vous évitera bien des problèmes (intoxications alimentaires, blessures accidentelle sur un outil ou un clou non rangé, etc.).

Expliquer les règles de sécurité, fournir des équipements de protection

 Lorsque vous organiserez des activités manuelles ou des chantiers, prévoyez un temps pour que les intervenants présentent aux participants le déroulement de l’atelier, les outils utilisés et la manière dont ils s'emploient pour garantir la sécurité de chacun.

Procurez aux participants des équipements de protection dès que nécessaire et gardez à l’esprit qu'ils n'ont pas forcément l'habitude de manier des outils ni d'expérience dans le domaine et que certaines peuvent avoir des antécédents personnels. Avant de commencer toute activité, assurez-vous que chacun-e ait bien compris ce que vous proposer et qu’il/elle se sent à l’aise pour y participer.

Tout au long de l’activité, rappelez aux participants de prendre soin d’eux-mêmes ainsi que des autres et de faire attention à maintenir les espaces de sécurité adéquats lorsqu’ils manient des outils (qu'ils soient manuels ou électriques).

Faites preuve de fermeté : En matière de sécurité, les débats n'ont pas droit de cité. La sécurité prévaut et les règles ne sont pas négociables. Soit les participants les acceptent et les suivent, soient vous leur refuserez l'accès à l'activité. (Il est par exemple courant que des participants veuillent travailler pieds nus ou en sandales lors de chantiers : à vous de leur faire comprendre que le port de chaussures fermées est obligatoire).

Rappelez par ailleurs aux participants qu’un objet qui traîne est dangereux pour celui qui l’utilise et pour les personnes qui l'entourent. A la fin de chaque atelier, assurez-vous que chaque outil ait bien été rangé à sa place afin que personne ne risque de se blesser.

fr/guide/implementation/security.txt · Dernière modification: 2019/04/19 16:19 par Caroline